Il n’existe aucune définition formelle du travail isolé dans le Code du travail. Nous pouvons tout de même donner la définition du travailleur isolé comme « une personne qui travaille seule et qui n’est pas accompagnée », il est donc considéré dans ce cas comme isolé.

Un travailleur isolé n’est pas toujours un employé exerçant une profession à haut risque ou extrêmement dangereuse. Les employeurs doivent se renseigner sur la définition du travailleur isolé de la CNAMTS. L’employeur doit alors identifier ses salariés travaillant seuls, séparés de leurs collègues.

Bien que ce ne soit pas strictement un risque, ce type d’environnement de travail est plus susceptible de provoquer des accidents. Le comportement et les habitudes des employés ne sont pas identiques lorsqu’ils sont seuls dans l’exercice de leur travail.

C’est pourquoi tout employeur doit former et éduquer ses salariés isolés sur la procédure à appliquer en cas d’accident afin d’être secourus dans les meilleurs délais et sauvés. Le Code du travail oblige également l’employeur à assurer une protection à ses salariés avec par exemple un dispositif d’alerte type DATI.

Quels sont les dangers potentiels pour un travailleur isolé ?

Le stress lié au fait de travailler seul peut être un facteur aggravant des risques inhérents à l’activité exercée par le travailleur isolé. Ces travailleurs en situation d’isolement peuvent ne pas être en mesure de donner un avertissement en cas d’accident par exemple, ou peuvent ne pas être remarqués rapidement lorsqu’ils ne se sentent pas bien, en cas de malaise.

Les risques sont donc nombreux et ne peuvent être listés de façon exhaustive. Les comprendre est essentiel pour en mener une évaluation objective : (Malaise, Inconfort lié à la solitude, Accident, Agression, Incivilité…)

Que pouvez-vous faire pour protéger un travailleur isolé ?

Chacun de vos employés doit être identifié. L’étape suivante consiste à lister les risques potentiels pour vos employés, occasionnels ou récurrents. Vous devez alors prévenir les risques en mettant en place votre plan unique de protection du travailleur. Le travail isolé est réduit au minimum.

Vous devez choisir un système d’alerte adapté à leur activité afin qu’ils puissent être secourus en cas d’urgence. La protection individuelle est couplée à une organisation des secours adaptée, disponible et réactive lors de travaux impliquant des travailleurs isolés.

Ces mesures de prévention et d’organisation vous permettent de secourir rapidement votre salarié en cas de problème.

Quel dispositif d’alerte choisir ?

Il existe de nombreux types d’alarmes ou applications conçues pour les travailleurs isolés. En pleine connaissance des risques potentiels et des contextes, vous devez choisir un dispositif d’alarme qui ne perturbe pas l’exécution des travaux. La PheroCaps comprend l’éventail des défis auxquels sont confrontés les travailleurs isolés et propose un outil de gestion d’alerte en cas danger, de chute, d’immobilité du travailleur et de perte anormale de connexion.

Phero Connect

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?
CONTACTEZ-NOUS

Une demande de devis, un renseignement, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

CONTACT